Défis n°1 : Réaliser mes smoothie petit déjeuner

Bonjour les chefs ! Cet article vous fait part de l’avancement et de la concrétisation de mes défis. Oui oui, je me suis lancé des défis sur cette année afin d’améliorer mes repas/mes habitudes culinaires. Découvrez la page explicative ici :  mes-defis. Aujourd’hui, je vous livre ce que j’ai traversé pour réaliser mes jus de fruit maison et en arriver au smoothie petit déjeuner . Découvrez vite si ce défis a été une réussite

Smoothie

Crédit photo : viZZZual.com

Vous achetez du jus de fruit industriel? Moi aussi mais aujourd’hui j’ai décidé de m’en passer. Je ne suis pas satisfaite de la qualité, et je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout confiante en ce qui concerne les qualités nutritionnelles de ces produits. En effet au vu de la durée de conservation, il doit y avoir un truc !!! En regardant de plus près l’emballage des produits, j’ai noté ceci écrit en bas à gauche en tout petit, petit, petit, petit, petit…. Flash pasteurisé !!! (voir photo ci-dessous)

 

remplacer le jus de fruit industriel par un smoothie petit déjeuner

 

Déjà là je me dis, si c’est noté en tout petit et que c’est plus ou moins caché, c’est qu’il y a une raison. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais bon, on sait que les fortes températures dégradent les vitamines. Alors que reste-t-il dans nos jus de fruits achetés? de l’eau colorée?

Je n’ai pas le temps (ni l’envie) de me faire une enquête approfondie pour savoir exactement ce qu’il y a dans tous ces jus de fruits, enfin ce qu’il reste du fruit après le pressage, la pasteurisation, l’ajout de conservateurs, de colorants… Je vais concentrer mes efforts à mettre en place une organisation afin de faire mes propres jus de fruit maison (un smoothie petit déjeuner  ), au moins je saurais ce qu’il y a dedans !

C’est naturellement que je me dirige vers les smoothies, j’en ai toujours entendu parlé mais je n’ai jamais testé ! C’est le moment ! Allez c’est parti, je vous faits part de mon cheminement, de mes doutes, de mes déceptions et de mes joies !

 

PREMIÈRE DIFFICULTÉ : LA RECETTE de mon smoothie petit déjeuner

15823753655_770a663171_z

Crédit photo : Michael Stern

Les recettes, comment fait-on un smoothie pour le petit déjeuner? J’ai commencé par chercher des recettes avec des fruits de saison. Je me suis vite aperçue qu’il y avait d’innombrables recettes et j’en ai tiré la conclusion que tous les fruits  (ou presque) peuvent constituer un smoothie.
J’ai donc ajouté sur ma liste de course fruits pour smoothie et j’ai acheté ce que je trouvais : pommes, kiwi et poires. Je me suis concentrée sur des fruits frais et non surgelés. Tout compte fait ce n’était pas une difficulté, mais bien une ouverture d’esprit à avoir, en se disant que tous les fruits se mixent facilement.

 

DEUXIÈME DIFFICULTÉE : LE MATÉRIEL utilisé pour mon smoothie petit déjeuner

Pour moi smoothie = blender. Mais j’ai pas envie d’acheter un blender alors que je ne m’en servirai peut-être pas souvent. Oui oui si ce défis n’est pas concluant, j’aurais gaspiller de l’argent, j’aurais un robot dans mon placard qui me prend de la place…. En cherchant un peu sur internet j’ai vu qu’il était possible d’utiliser un banal mixeur plongeant. J’ai donc choisi cette option. En fait c’est logique, puisqu’il est possible de mixer sa soupe, ses compotes, ses purées, pourquoi pas des fruits frais !

Je me suis vite aperçue qu’il fallait que le smoothie petit déjeuner contienne soit des fruits tendres, soit assez de liquide pour être mixé facilement. J’avais essayé uniquement avec les pommes et poires sans liquide, rien ne se passait, le mixeur tournait dans le vide. En mettant du lait végétal à hauteur des fruits, c’est parti, les fruits ont commencé à être broyés et à se liquéfier, le liquide s’est mélanger avec les morceaux, et hop tout tournais, se mélangeait et se mixait bien.
Oufff soulagée, je n’aurais pas acheté un nouvel équipement (bien que cela m’aurait quand même fait plaisir, mais un peu moins à mon porte monnaie ! ).

 

PREMIER BONHEUR : ENFIN UN VRAI JUS DE FRUITS

Mon smoothie petit déjeuner :-)

Haaaa le voilà, il est tout vert, un peu épais, mais plein de saveurs et tellement original (par rapport aux jus de fruits du commerce). Et puis il y a aussi la fierté « c’est moi qui l’ai fait » :-).

 

DEUXIÈME BONHEUR : CHOISIR TOUT les ingrédients de mon smoothie petit déjeuner

Au bout de quelques réalisation, j’ai testé des variantes de mon smoothie petit déjeuner  avec de l’eau+ fruits, avec du lait végétal+ fruits. J’ai aussi trouvé la consistance qui nous plait le plus, quelque chose de pas trop liquide. Il est aussi possible de le sucrer un peu avec du sirop d’érable, du sirop d’agave, du miel liquide…

J’ai aussi utilisé différents fruits de saison, parfois des oranges, des clémentines… J’attends avec impatience les autres saisons afin de changer un peu des fruits d’hiver, je sens que l’été avec les pêches, abricots, cerises, fraise ça va être génial 🙂

 

TROISIÈME DIFFICULTÉ : IL VA FALLOIR TENIR LA DISTANCE !

Après avoir réalisé mes smoothies petit déjeuner la contrainte a commencé à apparaitre. Tous les matins éplucher et couper les fruits, laver la planche, les couteaux, le mixeur…. il faut que je trouve une solution, rapidement…

J’ai donc décidé de faire mes smoothies pour 2 jours. Ce rythme me conviens parfaitement. Bien sur cela demande plus de travail que d’acheter une brique et de l’ouvrir en 2 secondes. Mais dans les moments de flemme, je me rappelle cette consistance liquide des jus du commerce, le choix de parfum restreint et surtout les qualités nutritionnelles plus que douteuses. Et voilà la machine est  de nouveau motivée pour quelques jours !

 

BILAN :

Voilà c’est le 31ième jour du défis. Malgré le surplus de temps que cela demande, le jeu en vaut vraiment la chandelle, mais alors vraiment, vraiment si voyez ce que je veux dire. Nous avons eut l’occasion de boire de nouveau du jus en brique, et nous sommes à chaque fois déçu.

Cette routine est validée, les jus de fruit maison font partie de notre quotidien à présent. J’ai donc investi dans un robot, une bonne marque, quelque chose de costaud ! C’est vrai que la différence se fait sentir, les fruits sont mixés plus finement et en moins de temps, le smoothie est plus onctueux et la capacité du bol est plus grande. Par contre je ne regrette pas du tout d’avoir utilisé mon mixeur plongeant au début, il fallait valider l’idée 🙂

Et vous? Avez-vous osé relever le défis?  Est-il concluant? Je vous laisse en parler dans les commentaires.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *